Dans cette étude il est démontré que les mots utilisés par les parents pour désigner les médicaments contre l’asthme sont primordiaux pour faire comprendre la maladie à l’enfant. Mettre des mots sur les choses est donc la première clé de l’éducation thérapeutique de l’asthme.

Le rôle clé des parents

Dans cet article de Sean Frey, pédiatre au centre hospitalo-universitaire de Rochester (New-York), la connaissance des médicaments prescrits aux enfants asthmatiques est évaluée chez leurs parents. L’étude menée chez 162 familles a montré que si 75 % des parents considèrent qu’il est facile de se souvenir du nom des médicaments de leur enfant, en réalité, il ne sont que 46 % à les nommer correctement. Peut-être que ces parents d’enfants asthmatiques sont myopes ???

La relation entre le contrôle de la maladie et la perception de la difficulté à se souvenir des noms de médicaments a également été évaluée. Il en ressort que tous les indicateurs sont moins bons lorsque les parents ont eu des difficultés à identifier les médicaments.

Il est donc important pour les soignants de communiquer de manière efficace avec les parents pour les sensibiliser à l’importance des traitement et leurs rôles. En effet, le risque de confusion et la peur de « mal faire » sont un facteur important pouvant expliquer l’observance médiocre aux traitements de fond de l’asthme de l’enfant.

Des médicaments difficiles à nommer mais aussi à utiliser. Découvrez ici un autre article qui met en lumière la difficulté d’utilisation des inhalateurs.

Sources :